Page:Sand - L Autre.djvu/42

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





Scène VII


HÉLÈNE, JEANNE.




JEANNE.

Pourquoi maltraitez-vous ainsi votre bon Césaire, aujourd’hui ?


HÉLÈNE.

Pourquoi ? parce que je suis furieuse ! Tiens ! vois les jolies notes qu’il oublie dans ses livres.

Elle donne une lettre à Jeanne.

JEANNE.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Une déclaration ?


HÉLÈNE.

Tu vois bien.


JEANNE.

Oui, mais c’est pour moi !


HÉLÈNE.

Tu es sûre ?


JEANNE.

Voulez-vous voir ? j’en ai d’autres dans ma poche, en style également sublime. Il est distrait, il croit les brûler et le vent les promène dans toute la maison. Vous riez ?


HÉLÈNE.

Je ris de ma colère ! Mais je suis bien contente, va ! Ce cher Césaire ! Il t’aime ! il a bien raison… Je cours l’embrasser, lui dire que les pharaons sont mes meilleurs amis et que je veux vous marier…


JEANNE.

Pas encore.