Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Jean de la Roche (Calmann-Levy SD).djvu/76

Cette page n’a pas encore été corrigée


en était ainsi. Puis, comme s’il eût été pris d’un remords de conscience, il ajouta :

Ce n’est pas que miss Butler manque d’instruction au moins ! elle en a beaucoup pour une femme… Elle dessine très-bien… C’est elle qui a dessiné toutes les planches du dernier ouvrage de son père sur l’archéologie… car M. Butler est, je vous le jure, un homme surprenant, universel ! Il m’étonne tous les jours par l’étendue et la variété de ses connaissances. Moi, j’avoue franchement qu’il y a des choses auxquelles je n’entends rien.

— Vous m’étonnez beaucoup ! répondis-je sans qu’il s’aperçût de l’ironie.

M. Butler était enfermé dans son cabinet quand je me présentai au salon, mais j’y trouvai miss Love, qui le fit avertir, et s’assit comme pour me tenir compagnie en attendant. Hope suivit M. Black, qui avait une leçon à lui donner. Je me trouvai seul avec elle.

— Je vois, lui dis-je, que je suis très-indiscret et très-importun de me présenter dans une maison où l’on s’occupe sérieusement, sans m’être informé de l’heure où je ne dérangerais personne.

— Vous ne dérangez personne, répondit-elle, puisqu’on vous reçoit avec plaisir.

Elle fit cette réponse avec une bonhomie candide, en se regardant à la glace et en rabattant sur son