Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Jean de la Roche (Calmann-Levy SD).djvu/314

Cette page n’a pas encore été corrigée


solutions et cette prudence hypocrite quand tu me voyais perdu de chagrin et d’amour, prêt à renoncer à toi et à en mourir peut-être ?

— Renoncer à moi ! reprit-elle avec une sorte de colère tendre ; voilà ce que je ne peux pas vous pardonner d’avoir fait et de songer à faire encore quand le doute vous revient. Tenez, Jean, vous ne m’aimez guère !

— Et vous, vous ne m’aimez pas du tout, si vous ne sentez pas que je vous adore ?

— Que la volonté de Dieu soit faite ! répondit-elle en se jetant dans mes bras ; je sens bien que notre amour vient de lui, puisqu’il est plus fort que toute ma raison, tout mon ressentiment et toute ma peur, aimez-moi en despote, si vous voulez ; soyez injuste, aveugle, jaloux : me voilà vaincue, mon cher mari, et je vois bien que tout ce qu’on peut dire contre la passion ne sert de rien quand la passion commande.




XXVIII


J’étais toujours aux pieds de Love, derrière le petit monument trigonométrique, lorsque des voix, qui se