Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




LIV


Elle fit quelques pas et se retourna encore. J’étais resté immobile et la suivais des yeux, ne me demandant pas où elle allait ainsi à l’entrée de la nuit, cela m’était devenu assez indifférent ; mais, pensant avec amertume à l’espèce d’intérêt que j’avais cru lire dans son regard et qui n’était sans doute qu’une illusion de ma rêverie. Je fus donc très-surpris quand je la vis me faire signe d’aller à elle en même temps qu’elle venait vers moi.

J’obéis, et, quand je fus tout près :

— Pardon, si je vous rappelle, monsieur Charles, me dit-elle avec un sourire un peu contraint ; mais… est-ce que vous êtes sujet au vertige ?

— Non, madame ; je m’en suis guéri.

— Ah ! c’est que… tout à l’heure il m’avait semblé…

Et, s’interrompant, elle ajouta en riant :

— C’est que j’ai le vertige, moi, et que je re-