Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/75

Cette page a été validée par deux contributeurs.


mais. S’ils entendent un état de vertu éclairée, une notion complète de la vie amenant les hommes au véritable amour, ils ont raison, l’âge d’or est en avant de nous. Nous avons pour mission de développer ces germes qui couvaient, sans secousse violente, dans l’enfance de l’humanité candide, et qui ont germé depuis sans périr, au milieu des orages des passions et des apparentes déviations du progrès moral.

Avouons d’ailleurs qu’il nous en coûterait à tous, du moins à tous ceux d’entre nous qui cultivent l’idéal dans le passé, dans le présent et dans l’avenir, de re-