Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/62

Cette page a été validée par deux contributeurs.


travaillent ni ne filent, et pourtant, je vous le dis, Salomon, dans sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’un d’eux ! »

Mais, pour que l’excellence de l’homme au faîte de la création soit sensible et indiscutable, il faut le prendre au point de vue complet, il faut regarder dans son cœur autant que dans sa tête et dans tous ses organes ; il faut le vouloir tel que Dieu l’a fait ou l’a destiné à devenir, c’est-à-dire plus aimant, plus parfait dans l’amour que tous les autres êtres du monde qu’il habite.

En ceci, l’homme est vraiment plus que