Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/56

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pour expliquer cette uniformité de destinées providentielles des êtres non progressifs. Entend-on par là une loi fatale, résultat matériel de l’organisation ? Il n’y a, dans aucune organisation, des résultats purement matériels. Toute action, tout vouloir vient de l’esprit commandant à la matière. Je ne puis donc voir, entre l’industrie du castor et celle de l’homme qu’une différence du plus au moins ; par conséquent, entre le langage de l’homme et celui du castor que la différence d’une grande extension d’idées à une extension plus limitée.

Et qui osera nous dire qu’aucune langue