Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/46

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’excitation d’un état maladif ; puis ils meurent, ils disparaissent, laissant à la face du ciel un autre couple d’êtres modifiés qui participent de leur nature et d’une nature nouvelle. Ce couple, soumis à des hasards du même genre que ceux du couple qui l’a produit, peut, au bout de quelques générations, faire apparaître la race humaine. Quels sont ces couples intermédiaires ? Nous les supposons ici pour rendre l’hypothèse plus admissible, bien que la science ne les connaisse pas et n’en ait retrouvé aucune trace matérielle. Quels qu’ils soient, pour être logique, le naturaliste réaliste doit voir le premier être qui,