Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/42

Cette page a été validée par deux contributeurs.


siècles incommensurables, un âge nouveau, l’âge que le philosophe [1] dont nous adoptons la division, nomme l’âge de Jupiter père des humains ; bien que l’apparition de ce nouvel être tende à modifier la face des choses d’ici-bas, la gradation a été si peu sensible que c’est dans le même regard, étendu sur la chaîne entière des êtres, que nous devons apprécier la perfection de ses derniers résultats. Disons donc à quoi nous avons voulu répondre en distinguant l’enchaînement de la création de celui de la génération.

  1. Jean Reynaud. Voyez Ciel et Terre.