Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/35

Cette page a été validée par deux contributeurs.


successivement toutes ses épreuves, modifiant le moule même après chaque type, mais d’une manière si délicatement progressive que, d’un type à l’autre, on suit l’enchaînement de l’idée, bien que, du point de départ, un caillou, je suppose, jusqu’au point du dernier résultat, l’homme, il y ait un abîme de siècles et un abîme de dissemblances.

Tel est le divin procédé de la nature. La Genèse nous dit que Dieu opéra autrement, et qu’en six jours il fit l’univers ; les jours de la Genèse sont de vastes allégories pour quiconque veut conserver le respect