Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/126

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tion. En outre, ils ne furent pas, même dès le premier jour de leur existence, identiquement semblables les uns aux autres dans l’ordre intellectuel. Nous ne savons pas du tout si les animaux inférieurs sont identiquement doués de la même dose d’instinct, dans une même espèce et même dans une simple variété. Nous sommes à même de remarquer qu’entre deux animaux domestiques, deux chevaux, par exemple, ou deux chiens, nés du même couple, élevés de la même façon, l’un est d’un caractère tout différent de l’autre, celui-ci plus ardent, celui-là plus éducable ; l’un doux et comme réfléchi, l’au-