Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/113

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de plus humbles données, prenant l’époque où la dernière race ancienne et la race humaine nouvelle purent se donner la main, l’une prenant possession de la terre et de la vie, l’autre abdiquant ces deux royautés pour l’empire céleste.

Nous serons donc préadamites ? Oui, et même sans hérésie, parce que nous supposerons qu’Adam n’est pas le premier homme, mais seulement un des premiers hommes. L’isolerons-nous dans le Paradis terrestre ? Oui, par accident et momentanément, parce que le sentiment de l’âme humaine dans la solitude est une des faces