Ouvrir le menu principal

Page:San-Tseu-King - Traduction Stanislas Julien, Georg, Geneve, 1873.djvu/29

Cette page n’a pas encore été corrigée


de son respect et de sa déférence pour ses frères aînés. Dans la suite, tous ses fières ayant été impliqués dans un complot, ils moururent à l’envi les uns des autres. C’est pourquoi leur piété filiale et leur affec— tion fraternelle brillent avec éclat depuis mille générations.


121—196 Cheou-hiao—u. Thse—kien-wen

La. première chose est (de pratiquer) la piété filiale et le respect envers les aines ; la seconde est de s’instruire.


127—132 Tchi-meou-sou, Tchi-meou—wen Apprenez certains nombres ; retenez certains caractères.

[Le mandchou rend tchi (savoir) par triche, grasjez dans votre mémoire]

133—138 I-eul-chi, chi-eul-pe De un à dix ; de dix à cent.


139—144 Pe-eul-thslen, Thsien—eul—wan De cent à mille ; de mille à dix mille.


1 45—150 San-tsal—tche, Thlen-ti-jin Les trois puissances sont le ciel, la terre et l’homme.

[Le mandchou traduit : ilan erdemou, les trois vertus] Wells Wil » Iiams : The three powers — are heaven, earth, man, who rule all

lhings. A partir du N° 121, j’ai renoncé à traduire le commentaire, toutes