Page:Saint-Saëns - Rimes familières.djvu/63

Cette page a été validée par deux contributeurs.


 
Pour le Titan point de clémence !
Il est précipité des cieux.
Le dragon périt sous la lance
De l’Archange victorieux.

Ayons plus de miséricorde ;
Mais pas d’attendrissement vain !
Aux méchants le sage n’accorde
Qu’un entier et parfait dédain.