Page:Saint-Saëns - Rimes familières.djvu/126

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Scène III

ALECTON, BOTRIOCÉPHALE, qui rentre tenant une corbeille de fruits.


Botriocéphale, à part.

À jamais… — Une Nymphe au regard inconnu !


Alecton, à part.

Un Faune au ventre énorme, au vaste front cornu !


Botriocéphale, à part.

Vient-elle de l’Olympe ou des bois du Taygète ?


Alecton, à part, avec une curiosité bienveillante.

Comme il est gros et lourd ! la monstrueuse tête !


Botriocéphale, à part.

Ô Vénus ! qu’elle est belle !


Alecton, à part, avec admiration.

Ô Vénus ! qu’elle est belle ! Ô Pluton ! qu’il est laid !
Je n’ai jamais vu rien…


Botriocéphale, toujours à part.

Je n’ai jamais vu rien…Une jatte de lait…


Alecton, toujours à part.

D’aussi difforme…