Ouvrir le menu principal

Page:Sénèque - Oeuvres complètes, trad Charpentier, Tome III, 1860.djvu/129

Cette page n’a pas encore été corrigée


au loin entrouvert, engloutira les villes, ou les renversera par ses ébranlements; de ses flancs s'exhalera la peste; l'inondation couvrira les terres habitées, et fera périr sous ses flots tout ce qui respire; une vaste conflagration viendra dévorer et réduire en cendres ce qu'auront épargné les eaux. Et lorsque arrivera le jour où le monde doit s'éteindre pour se renouveler, lui-même se brisera par ses propres forces; les astres heurteront les astres, toute matière s'embrasera, et ces grands corps de lumière, qui brillent dans un si bel ordre, ne formeront plus que la flamme d'un même incendie.

[26,7] Nous aussi, âmes fortunées, qui avons pour loi l'éternité, quand il semblera bon à Dieu de recréer cet univers, dans la dissolution du grand tout, faibles ruines au milieu de cette ruine immense, nous irons nous confondre au sein des éléments primordiaux. Heureux ton fils, ô Marcia! il est déjà initié à ces mystères! "