Ouvrir le menu principal

Page:Sénèque - Oeuvres complètes, trad Charpentier, Tome III, 1860.djvu/108

Cette page n’a pas encore été corrigée


de courage à supporter cette mort précoce et impunie, que son fils en avait mis à proposer ses lois.

[16,5] Vous vous réconcilierez avec la fortune, ô Marcia, si les coups dont elle a frappé les Scipions, les mères, les fils des Scipions, et jusqu'aux Césars! sont les mêmes dont elle vous a frappée. La vie est à chaque pas semée d'embûches ennemies; avec elle point de longue paix, je dirais presque point de trêve: et vous aviez quatre rejetons. Rappelez-vous l'adage vulgaire: Sur des rangs épais, aucun trait ne porte à faux. Ce serait merveille que tout ce nombre eût passé sans échec sous l'oeil jaloux du destin.

[16,6] Son injustice, dites-vous, n'est pas tant d'avoir ravi vos enfants que d'avoir choisi vos fils. Non, vous ne pouvez trouver injuste que le plus fort fasse au plus faible part égale: il vous laisse deux filles, et de ces filles deux petits-fils; et ce fils même, que vous pleurez maintenant jusqu'à ne plus songer au premier, elle ne vous l'a pas enlevé tout entier; il vous reste de lui deux filles, souvenir accablant si vous faiblissez, grande consolation si vous reprenez courage. Grâce à ce même destin, en retrouvant en elles les traits de leur père, vous oubliez sa cruelle perte.

[16,7] L'agriculteur, qui voit ses arbres abattus, déracinés par les vents, ou fracassés par le choc irrésistible d'un tourbillon subit, soigne précieusement les rejets qui survivent; à la place du tronc qui n'est plus, il en répartit la semence et les plants nouveaux, et en un moment (car le temps, si prompt à détruire, ne l'est pas moins à édifier), ces jeunes sujets grandissent plus beaux que les premiers.

[16,8] Remplacez Metilius par ses filles, et comblez ainsi le vide de votre maison; que cette double consolation adoucisse le regret d'un seul.