Ouvrir le menu principal

Page:Ségur - Aprés la pluie, le beau temps.djvu/289

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Segur - Apres la pluie, le beau temps p289.jpg

XXVII

HORRIBLE FAUSSETÉ DE GEORGES


En quittant Geneviève, M. Bourdon trouva M. Dormère qui l’attendait à la porte. Il avait entendu la voiture, il avait su, par Mlle Primerose, qu’elle avait amené le médecin, et il l’avait attendu pour savoir au juste l’état de sa nièce.


M. Bourdon.

Il me paraît inquiétant, Monsieur. Il semblerait que la pauvre enfant a entendu accuser injustement d’une faute grave quelqu’un qu’elle affectionne particulièrement et auquel elle doit beaucoup, ce qui l’a tellement indignée et épouvantée qu’elle a eu un très long évanouissement, indice d’une commotion cérébrale, et d’autant plus grave qu’elle était imprévue.


M. Dormère.

Comment imprévue ?


M. Bourdon.

Je veux dire, Monsieur, que l’accusation qui est