Ouvrir le menu principal

Page:Ségur - Aprés la pluie, le beau temps.djvu/205

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Segur - Apres la pluie, le beau temps p205.jpg

XVIII

PORTRAIT DE RAME CORRIGÉ PAR GEORGES


Quand le temps des vacances arriva, M. Dormère revint à Plaisance avec Georges, les mains vides de prix, tandis que le père de Jacques l’emmenait chargé de lauriers ; il avait eu des prix dans toutes les compositions, et il avait reçu les compliments et les éloges que méritaient son excellente conduite, son travail persévérant et son exacte obéissance. Cette année il revenait encore une fois l’un des meilleurs élèves de Vaugirard. Geneviève regretta que Georges ne fût pas comme Jacques, mais elle fit son possible pour lui faire le meilleur accueil. Elle lui fit voir ce qu’il ne connaissait pas, et entre autres choses le portrait achevé de Rame.

« Qu’est-ce que c’est que ce vêtement de paillasse ? dit Georges en éclatant de rire.


Geneviève, embarrassée.

C’est le bel habit de fête que mon oncle a bien