Ouvrir le menu principal

Page:Ségur - Aprés la pluie, le beau temps.djvu/199

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Segur - Apres la pluie, le beau temps p199.jpg

XVII

GENEVIÈVE FORTEMENT ATTAQUÉE, BIEN DÉFENDUE


Le soir du même jour, Mlle Primerose était seule avec M. Dormère.

« Mon cousin, lui dit-elle, ce n’est pas sérieusement, je pense, que vous avez déclaré à Geneviève vouloir réfléchir au bel habit rouge qu’elle a promis à Rame ?


M. Dormère.

Très sérieusement, ma cousine ; je ne veux pas que Geneviève se permette de pareils actes d’indépendance. Je suis son tuteur, elle ne doit faire aucune dépense sans mon autorisation. Cet habit est une sottise, un ridicule et une inutilité. Vous en conviendrez, je pense.


Mademoiselle Primerose.

D’abord, mon cher ami, ce n’est pas une sottise, c’est un témoignage de reconnaissance pour les