Page:Rugendas - Voyage pittoresque dans le Brésil, fascicule 2, trad Golbéry, 1827.djvu/8

Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 18 )

impérial du même nom. Par-dessus la ville on découvre la baie et les îles, et sur le dernier plan, à gauche, la Serra-d’Estrella, à droite, les singuliers crochets de la Serra-dos-Orgaos, qui va se confondre avec la Serra-de-Santa-Anna.

La quatrième planche représente la ville vue de la plate-forme du couvent de Nossa-Senhora-da-Gloria (qui sur la planche précédente est caché par les collines de la droite). À gauche, sur le revers de la colline, est le couvent de Santa-Theresia, et dans le bas on aperçoit la partie de l’aqueduc que la planche précédente montrait en raccourci. Du pied de cette colline la ville s’étend jusqu’au Morro-de-San-Sebastiao. Au-dessus et derrière la ville s’élève le Morro-de-San-Bento, qu’on voit immédiatement à la gauche de la cathédrale. On peut sur chacun de ses côtés distinguer encore une partie du mouillage. À droite du Morro-de-San-Sebastiao, la Punta-do-Calabouço s’avance dans la baie. Une grande partie de la ville vieille est derrière le Morro-de-San-Sebastiao. Le faubourg et le Campo-de-Santa-Anna sont cachés par le Morro-de-Santa-Theresia et par le Morro-de-San-Antonio, sur le penchant duquel est un couvent du même nom. Le grand bâtiment qui est au pied du Morro-de-San-Sebastiao, était autrefois un couvent de femmes ; aujourd’hui on en a employé une partie pour y mettre la caserne et l’hôpital. Devant cet édifice est la promenade publique (Passeio publico) ; elle s’étend jusqu’à la Praya dite das Freyras.

La cinquième planche donne aussi une vue prise de la colline de Nossa-Senhora-da-Gloria ; mais cette vue se dirige sur le côté opposé, c’est-à-dire, au sud, sur le faubourg Catete, qui passe à gauche derrière le Morro-Flamengo, et va regagner la plage de Botafogo. À droite s’élève le Corcovado, à la base duquel s’ouvre la vallée dos Larangeiros. À gauche, le Pain-de-sucre termine la série de rochers qui entoure Botafogo.



----