Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/90

Cette page n’a pas encore été corrigée


8o Histoire critique de la rédaction des confessions

in-iS") fut rédigée sur une copie du manuscrit dePAUL Moultou, que ou Pevrou avait prise avec la permission de son ami. (i86)

Il existe encore un livre intitulé CUf des Confessions de J.-J. Rousseau. Par du peyrou 1790, in-S" et in- 12°. Mais nous ne le connaissons pas, (Voyez Quérard, La France littéraire. Art, Rousseau.)

À la guerre entre le manuscrit original et la copie succéda la guerre entre le manuscrit de Moultou et celui de Thérèse Levasseur. Du Peyrou mourut en 1794, et en 1796 parut à Paris un livre portant le titre: Confessions de J.-J. Rousseau. Noms qui ne sont indiqués çue par des lettres initiales dans les éditions imprimées. Morceaux inéàits ou différences qui se trouvent entre le manuscrit offert à la Convention par Thérise Levasseur et les éditions de Rousseau. — Le manuscrit de Thirise Levasseur porte t épigraphe suivante, qiton ne trouve dans aucune des éditions : Intus et in cute.

Pour la publication de la seconde partie des Confessions, Pierre Moultou avait suivi les principes de son père c’est à dire qu’il n’avait indiqué les noms que par des initiales et supprimé les passages obscènes. L’éditeur et ks imprimeurs des six derniers livres des Confessions déclarèrent hautement avoir sup- primé lies traits trop amers ou trop durs* et toutes les injures grossières, plates et basses contre des personnes vivantes et res- pectables.! (i 87) Néanmoins les autorités genevoises condamnèrent lies sieurs Barde et Manget (dont les noms figuraient seuls sur le titre du livre) pour avoir imprimé sans permission la suite des Confessions de J.-J. Rousseau, ouvrage contenant plusieurs choses qui n’auraient point dû être publiées.* (188) Le public, initié déjà par le livre de 1796 aux secrets les plus dangereux des Confessions de Rousseau, reçut en 1708 une fidèle et complète reproduction du manuscrit de Thérèse levasseur. Voici le tittre de cette publication: Les Confessions de J.J. Rousseau. Prem&re édition complète, revue et coliationnie sur le manuscrit de t auteur, déposé au comité ^instruction publique par sa veutie , tan III, avec une table alphabétique des noms et des matures. Paris. PoinçOt, au VI. 4 volumes in-ra, ornés de 14 gravures.

Depuis ce temps le singulier ouvrage du citoyen de Genève, a été réimprimé très-souvent Vu les grandes différences entre les deux manusrits de la main de l’auteur, les historiens littéraires

(1S6) Voyez note tSi; Piica relatives eu. — La Bibl. de Neuchfltel con- serve panni les Copies if ouvrages de J.-J. Rousseau i) Un livre grand in -40, intilulé: Ktcueii B, contenant les six premiers livres des Confessions. (Voyez: Félix Bovet, Fragm. p. 4). 2) Un autre livre in -40 en parchemin, contenant les 6 deniiers livres des Confessions coUationnés sur l’uriginat et signés Du Peyrou et Jeannin, et en outre la déclaration de J.-J. Rousseau relative à M. le pasteur Ventes. (Voyez Félix Bovet, Fragm. p. 14,)

(187) Voyez la note 181. Pièces relatives etc.

(188) Marc Monnier, Edition des Confessions. Préface. 1881. (Registres du Conïdl de Gentve, décembre 1789.)