Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/19

Cette page n’a pas encore été corrigée


Conseils à un Curé

qui; j’ai su trouvtv. Rousseau en écrivit le brouilloi dans la bibliothè<|ue de Neuchâtel, sur rjuclques feuilles, qui sont pliées pour former une espèce de cahier. L’une de ces feuilles porte au verso le fragment de la lettre écrite 1751 à M. de Valmalette et publiée par nous au No. II de ces Recherches, I.e brouillon des Consdh à un curé, comme notre lettre est nommée dans le catalogue, est donc postérieur à la lettre à M. de Valmalette. Mais sur les dernières pages du même cahier on trouve des esquisses destinées à la ^Réponse de Rousseau à M. BoRDË< et admises pour la plus grande partie dans la rédaction définitive de cet écrit, (sll faut bien que je me

borne dont je n’ai pu saisir le fil.s Oeuvres compl.

I, 61. »Les bons livres sont la seule defence

nécessaires que ceux de la religionc Ibid. p. 63. »Tous ces [les] reproches .... trouvée à la fin.» Ibid. p. 64.) Le »dis- courst de M. Borde fut lu à l’académie de Lyon .au mois de juin 1751, et Rousseau publia la ^Réponse h M. Borde» au commencement de l’année 1752- En conséquence le brouillon de sa lettre à un curé appartient à la seconde moitié de l’année i75r.