Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Du contrat social 1762a.djvu/167

Cette page a été validée par deux contributeurs.


modément, les affaires se discutent mieux s’expédient avec plus d’ordre & de diligence, le crédit de l’Etat est mieux soutenu chez l’étranger par de vénérables sénateurs que par une multitude inconnue ou méprisée.

En un mot, c’est l’ordre le meilleur & le plus naturel que les plus sages gouvernent la multitude, quand on est sûr qu’ils la gouverneront pour son profit & non pour le leur ; il ne faut point multiplier en vain les ressorts, ni faire avec vingt mille hommes ce que cent hommes choisis peuvent encore mieux. Mais il faut remarquer que l’intérêt de corps commence à moins diriger ici la force publique — sur la regle de la volonté générale, & qu’une autre pente inévitable enlêve aux loix une partie de la puissance exécutive.

A l’egard des convenances particulieres, il ne faut ni un Etat si petit ni un peuple si