Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/558

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’appareil de la fructification du Pois eſt, en divirſes proportions, le même dans toute cette famille. Les fleurs y portent le nom de Papillonacées, parce qu’on a cru y voir quelque choſe de ſemblable à la figure d’un papillon : elles ont généralement un Pavillon, deux Aîles, une Nacelle, ce qui fait communément quatre pétales irréguliers. Mais il y a des genres où la nacelle ſe diviſe dans ſa longueur en deux pieces preſque adhérentes par la quille, & ces fleurs-là ont réellement cinq pétales : d’autres, comme le Treffle des prés, ont toutes leurs parties attachées en une ſeule piece, & quoique papillonacées ne laiſſent pas d’être monopétales.

Les papillonacées ou légumineuſes ſont une des familles des plantes les plus nombreuſes & les plus utiles. On y trouve les Fèves, les Genets, les Luzernes, Sainfoins, Lentilles, Veces, Geſſes, les Haricots, dont le caractere eſt d’avoir la nacelle contournée en ſpirale, ce qu’on prendroit d’abord pour un accident. Il y a des arbres, entre autres celui qu’on appelle vulgairement Acacia, & qui n’eſt pas le véritable Acacia, l’Indigo, la Régliſſe en ſont auſſi : mais nous parlerons de tout cela plus en détail dans la ſuite. Bon jour Couſine. J’embraſſe tout ce que vous aimez.