Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/541

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LETTRES ÉLÉMENTAIRES SUR LA BOTANIQUE,
A MADAME DE L***. [1]

LETTRE PREMIERE.

Du 22 Août 1771.

VOtre idée d’amuſer un peu la vivacité de votre fille & de l’exercer à l’attention ſur des objets agréables & variés comme les plantes, me paroît excellente, mais je n’aurois oſé vous la propoſer, de peur de faire le Monſieur Joſſe, Puiſqu’elle vient de vous, je l’approuve de tout mon cœur, & j’y concourrai de même, perſuadé qu’à tout âge l’étude de la nature émouſſe le goût des amuſemens frivoles, prévient le tumulte des paſſions, & porte à l’ame une nourriture qui lui profite en la rempliſſant du plus digne objet de ſes contemplations.

Vous avez commence par apprendre à la Petite les noms d’autant de plantes que vous en aviez de communes ſous les yeux :

  1. Madame de L***. qui a bien voulu nous fournir les originaux de ces Lettres, vouloit qu’on en ôtât tout ce qui la regarde personnellement ; mais nous n’avons pas cru devoir ſupprimer des éloges très-mérités qui auroient honoré M. Rousseau lui-même, ſi cette Dame nous avoit permis de la nommer.