Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/530

Cette page n’a pas encore été corrigée


fleurs composées, dont il porte & unit, tous les fleurons en une fleur régulière ; en forte que le retranchement de quelques-unes causeroit l’irrégularité de tous ; mais outre les Fleurs agrégées dont on peut dire à peu dire àpeu-près la même chose, il y a d’autres sortes de réceptacles communs qui méritent encore le même nom,comme ayant le même usage. Tels sont l’Ombelle, l’épi, la Panicule, le Thyrse, la Cyme, le Spadix, dont on trouvera les articles chacun à sa place.

RÉGULIERES (Fleurs). Elles sont symétriques dans toutes leurs parties, comme les Crucifères, les Liliacées, &c.

RÉNIFORME. De la figure d’un rein.

ROSACEE. Polypétale régulière comme est. la Rose.

ROSETTE. Fleur en rosette est une Fleur monopétal dont le tube est nul ou très-court & le lymbe très-applati.

SEMENCE. Germe ou rudiment simple d’une nouvelle plante uni, à une substance propre à sa conservation avant qu’elle germe, & qui la nourrit durant la premiere germination, jusqu’a ce qu’elle puisse tirer son aliment immédiatement de la terre.

SESSILE. Cet adjectif marque privation de réceptacle. II indique que la feuille, la fleur ou le fruit auxquels on l’applique tiennent immédiatement à la plante sans l’entremise d’aucun pétiole ou pédicule.

SEXE. Ce mot a été étendu au regne végétal & y est devenu familier depuis l’établissement du système sexuel.

SILIQUE. Fruit compose de deux panneaux retenus par deux futures longitudinales auxquelles les graines sont attachées des deux cotes.