Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/510

Cette page n’a pas encore été corrigée


& dont l’assemblage forme une Fleur véritablement composée, sont de deux especes ; les unes qui sont régulières & tubulées s’appellent proprement fleurons, les autres qui sont échancrées & ne présentent par le haut qu’une languette plane & souvent dentelée, s’appellent demi-fleurons ; & des combinaisons de ces deux especes dans la Fleur totale, résultent trois sortes principales de Fleurs composées, savoir, celles qui ne sont garnies que de fleurons, celles qui ne sont garnies que de demi-fleurons, & celles qui sont mêlées des unes & des autres.

Les Fleurs a fleurons ou Fleurs fleuronnées se divisent encore deux especes, relativement à leur forme extérieure ; celles qui présentent une figure arrondie en maniere de tête, & dont le calice approche de la forme hémisphérique, s’appellent Fleurs en tête, Capitati. Tels sont, par exemple, les Chardons, Artichauts, la Chausse-trape.

Celles dont le réceptacle est plus applati, en sorte leurs fleurons forment avec le calice une figure àpeu-près cylindrique, s’appellent Fleurs en disque Discoidei. La Santoline, par-exemple, & l’Eupatoire, offrent des Fleurs en disque ou discoides.

Les Fleurs a demi-fleurons s’appellent demi-fleuronnées & leur figure extérieure ne varie pas allez régulièrement pour offrir une division semblable à la précédente. Le Salsifis, la Scorsonere, le Pissenlit, la Chicorée ont des Fleurs demi-fleuronnées.

À l’égard des Fleurs mixtes, les demi-fleurons ne s’y pas mêlent pas parmi les fleurons en confusion, sans ordre mais les