Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t6.djvu/84

Cette page n’a pas encore été corrigée


ce qui est le plus utile aux créatures, est le plus agréable au Créateur."

"Cherchons d’abord s’il y a quelque affinité naturelle entre nous, si nous sommes quelque chose les uns aux autres. Vous Juifs, que pensez-vous sur l’origine du genre-humain ? Nous pensons qu’il est sorti d’un même Pere. Et vous, Chrétiens ? Nous pensons là-dessus comme les Juifs. Et vous, Turcs ? Nous pensons comme les Juifs & les Chrétiens. Cela est déjà bon : puisque les hommes sont tous freres, ils doivent s’aimer comme tels."

"Dites-nous maintenant de qui leur Pere commun avoit reçu l’être ? Car il ne s’étoit pas fait tout seul. Du Créateur du Ciel & de la terre. Juifs, Chrétiens & Turcs sont d’accord aussi sur cela ; c’est encore un très-grand point."

"Et cet homme, ouvrage du Créateur, est-il un être simple ou mixte ? Est-il formé d’une substance unique, ou de plusieurs ? Chrétiens, répondez. Il est composé de deux substances, dont l’une est mortelle, & dont l’autre ne peut mourir. Et vous, Turcs ? Nous pensons de même. Et vous, Juifs ? Autrefois nos idées là-dessus étoient fort confuses, comme les expressions de nos Livres Sacrés ; mais les Esséniens nous ont éclairés, & nous pensons encore sur ce point comme les Chrétiens. "

En procédant ainsi d’interrogations en interrogations, sur la providence divine, sur l’économie de la vie à venir, & sur toutes les questions essentielles au bon ordre du genre-humain, ces mêmes hommes ayant obtenu de tous des