Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t1.djvu/539

Cette page n’a pas encore été corrigée


une grande attention à mériter par l’approbation publique les suffrages de la Diete, & ce seroit une occupation suffisante pour tenir ces aspirans en haleine & sous les yeux du public dans les intervalles qui pourroient séparer leurs élections successives. Remarquez que cela se feroit cependant sans les tirer pour ces intervalles de l’état de simples citoyens gradués, puisque cette espece de tribunal, si utile & si respectable, n’ayant jamais que du bien à faire ne seroit revêtu d’aucune puissance coactive : ainsi je ne multiplie point ici les magistratures, mais je me sers chemin faisant du passage de l’une à l’autre pour tirer parti de ceux qui les doivent remplir.

Sur ce plan, gradué dans son exécution par une marche successive qu’on pourroit précipiter, ralentir, ou même arrêter selon son bon ou mauvais succes, on n’avanceroit qu’à volonté, guidé par l’expérience, on allumeroit dans tous les états inférieurs un zele ardent pour contribuer au bien public, on parviendroit enfin à vivifier toutes les parties de la Pologne, & à les lier de maniere à ne faire plus qu’un même Corps dont la vigueur & les forces seroient au moins décuplées de ce qu’elles peuvent être aujourd’hui, & cela, avec l’avantage inestimable d’avoir évité tout changement vif & brusque & le danger des révolutions.

Vous avez une belle occasion de commencer cette opération d’une maniere éclatante & noble qui doit faire le plus grand effet. Il n’est pas possible que dans les malheurs que vient d’essuyer la Pologne les confédérés n’aient reçu des assistances & des marques d’attachement de quelques bourgeois & même de quelques paysans. Imitez la magnanimité