Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t1.djvu/192

Cette page n’a pas encore été corrigée


exemple bien attesté, & que je donne à examiner aux admirateurs de la police Européenne.

"Tous les efforts des missionnaires Hollandois du Cap de Bonne-Espérance n’ont jamais été capables de convertir un seul Hottentot. Van der Stel, gouverneur du Cap, en ayant pris un des l’enfance le fit élever dans les principes de la religion chrétienne, & dans la pratique des usages de l’Europe. On le vêtit richement ; on lui fit apprendre plusieurs langues, & ses progrès répondirent fort bien aux soins qu’on. prit pour son éducation. Le gouverneur espérant beaucoup de son esprit, l’envoya aux Indes avec un Commissaire-général qui l’employa utilement aux affaires de la Compagnie. Il revint au Cap après la mort du Commissaire. Peu de jours après son retour, dans une visite qu’il rendit à quelques Hottentots de ses parens, il prit le parti de se dépouiller de sa parure Européenne pour se revêtir d’une peau de brebis. Il retourna au Fort dans ce nouvel ajustement, chargé d’un paquet qui contenoit ses anciens habits, & les présentant au Gouverneur il lui tint ce discours. *

[*Voyez le frontispice.] Ayez la bonté, monsieur, de faire attention que je renonce pour toujours à cet appareil. Je renonce aussi pour toute ma vie à la religion chrétienne, ma résolution est de vivre & de mourir dans la religion, la manieres & les usages de mes ancêtres. L’unique grâce que je vous demande est de me laisser le collier & le coutelas que je porte. Je les garderai pour l’amour de vous. Aussi-tôt, sans attendre la réponse de Van der Stel, il se déroba par la fuite, & jamais on ne le revit au Cap." Histoire des voyages, tome 5. p.175.

Pag. 104. (Note 17.)

On pourroit m’objecter que, dans un