Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/41

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


formation coûte peut-être plus de peine à la nature que la création du goût, du tact ou de la logique : ils emmagasinaient une quantité prodigieuse de faits. En retour, ils trivialisaient la trivialité même.

La face de Mme Pivon était excitante comme une belle gorge. On ne pouvait, en quelque sorte, l’aimer, tellement le souhait de coucher avec elle emportait le reste. À chaque entrevue, Georges jetait sur le beau visage un regard honteux et, tout rouge, baissait les yeux ; il voyait des bas orange : assise ou en marche, la jeune femme se retroussait. Alors l’image était complète. Georges possédait Mme Pivon autant qu’on peut, par la fiction pure, posséder une créature. Il aurait grimpé sur le Mont Blanc pour la posséder réellement. Mais lui faire la cour, car il le fallait, c’était un rite, et lui offrir