Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/36

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


était trop faible. C’était oune pétite abeille, nous en avons fait ouné cigale… Maintenant, faisons-en ouné rossignol. Courage ! Encore trente séances ! Ze veux faire oune grande sacrifice. La séance, elle sera seulement trois franques !

Je lui ai promis de réfléchir.

— Qui sait, pourtant, s’il n’y a pas un moyen ? fit Georges.

— Non. Ce serait ridicule. Si on faisait une voix forte avec une voix faible, pourquoi ne ferait-on pas un hercule avec un étique ? On est comme on est…

Marie sentit qu’elle avait dit quelque chose de très sage. Le merle l’approuva dans une roulade et sa voix, jaillie de ce petit cou noir, dans cette chambre étroite, parut démesurée. Ensuite, il sauta de bâton en bâton, avec un bruit pareil au frisselis des