Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


J’entendais grandir ma voix | ! Quand je lançais mes notes, aux répétitions, je me dressais comme un petit coq et cette rosse de Mauracu riait de son jus de citron : « L’ouistiti qui veut se faire aussi gros que l’orangue-outhangue !… »

Marie devint pensive. Elle eut l’impression d’avoir une vaste expérience et d’être prodigieusement sceptique.

— Et alors ? dit Georges.

— Eh ! bien, je perdais ma confiance dans le papier quadrillé. J’ai été jusqu’au bout, parce que j’aurais toujours cru que je m’étais retirée au moment où ça allait venir… Après la dernière séance, le professeur a mis ma trentième pièce de cent sous dans la poche de sa culotte. Il avait l’air modeste et très content.

Elle a roudement poussé | ! Ma, elle