Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/120

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


honte. À cause de sa charpente trop robuste, elles le considéraient avec défaveur, et plus d’une avait fait entendre le mot redoutable : « Embusqué ! » Il se glissait furtivement le long des murs ; il fuyait les jolis visages autant que les faces brutales :

— C’était intolérable !… J’ai bien fait de m’engager… Après tout, la guerre sera sans doute finie… avant que…

Il n’acheva point. Sans ressentir aucune prédilection pour la bataille, il subissait des élans soudains, où l’excitation de la jeunesse l’emportait vers les mystérieux héroïsmes. Et il osait maintenant contempler le flot de chair féminine qui coulait à travers la grande ville aussi abondamment que les eaux dans la montagne. Comme il y en avait ! Il semblait qu’on n’eût qu’un geste à faire — et elles demeuraient aussi loin-