Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans ces futaies où ils venaient de vivre leur pauvre et prodigieuse aventure, ils écoutaient avec inquiétude le froissement de leurs pas sur la mousse et les feuilles mortes.