Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/41

Cette page n’a pas encore été corrigée


K "

[à.

L

I-

DS P.DE RÔ NSARt». *7

Dufaut & yrai la prontemejfagere.)La Rcnômée ainfî appellée parVergile. Lt-rtnt Borée.) Aquilon, la Bife. ignorant le repos.) Qui ne peut repofer. Ainfi Horace, Telida Jlomathum cedere nefùj .

Et Valere Flacque, 1 gnard* Cereris terrai. Fait ale bel»

  • liqueur. ) Changé en vn guerrier volant . Comme v»

ZtfhMOÜ'comparefonpenferaZethes, & k dame a vne Harpye.Pour entendre ceci, il faut fauoir qu’il fut yn ^oi es parties de Bitkynie & Paphlagonie, nômé Phinée , homme trefexpert en maniéré de prédire les \ cKofes a venir. Icelui pour auoir trop apercemét reuelé àbs hommes les fecrets des dieus,fut premièrement aûeugléparlupiter, &d’auantage fort eftrangemenc tormenté par les Harpyes.Or etoient les Harpyes oi- feausmonftrueus,aiansvifage de pucelles.les mains crochues, vn ventre grand a merueilles , & vne perpe* tuelle faim. Ces monftres,incontinéc que Phinée vou- loit prendre là refe&ion , venoient foudain Ce ruer fur la viande, & la lui rauifloient quelque fois toute, quelq fois lui en laifians vne bien petite partie ,mais teliemct empuantie par leur atouchement, que nul n’en pouoic foufFrirl’odeur.Lui étant ainfi miferable, auint qurfa- fon,& les autres Argonautes allans a la conquefie de la toifon d’or, vindrent furgir en vn port de Bithynie, ou le pauure Phinée faifbit fa demourance. Parmi leur bande etoient deus enfans du vent Borée, nommés Zethes,& Calais, qui voloiét par l’ær, tout ainfî qu’oi-, feaus.Par ceus la.auoit de long tâs preueu Thinée, qu’il deuoiteftre deliuré des Harpyes.Parquoy, prenant vn petit bafton en main pour fa guide , à leur débarquer, vint treshumblement les recueillir , leur expofant fbn * infortune, & les fuppliant de lui donner fècours . Leur remôtranr, qu’il etoit leur prochain allié, aiantautref- fois eu a femme vne leur feur nommée Cleopatre : 8c qu’il auoit de longtans preueu, qu’en leur feule vertu.