Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/365

Cette page n’a pas encore été corrigée


Sup. & Ténor.


de Peu fer

uiteurde la bride Fende l’air, Fende


de Peu fer uitcur de labri


de Fende

ïf

l’air Féde l’air d’un

plusgrad train. Fende


±jt

l’air Fende l’air d’un

plus grand train