Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/364

Cette page n’a pas encore été corrigée


Cont. & Battus*

uoir l’efto ma c plu* chault De l’ardeur qui ia m’en


flâmç Le cœur d’u ne plu* grand’flâme.Ores il fault que le


frein Quiiaparle<iel me gui-

S3 -


Jffc


Q^iia

m’enflamme Le cœur d’une


plus grad’ flâme.Ores il fault que le frein Qui ia par

F


st

| 4 ‘ t>

U ciel me gui-