Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/351

Cette page n’a pas encore été corrigée


c. govdimel Sup.& Ténor.


N qui i efpandit le ciel Vue roix

fain-

t

âeraent belle Coblît leur bouche nouuelle Du iuft d’un attique


±


miel Eta qui rraymétauf fi Les vers furet en fou-


fain-

N quirefpanditlcciel Vnevoix

liiy îfi y

&em ent belle,C oblant leur bouche nouuelle du iuft d’un attique

micl>Et a qui vray met aufsi Les vers furet en foucy , ii