Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/340

Cette page n’a pas encore été corrigée


Ien qu’a grand tort ü te plaift d’allumer Dedans L’afpre tourmét ne m’eft point fi amer, Qu’il ne

Cont. &Baflus.

mon cœur.fiege a ta feigncuri e.No d’une amour aincois d’u- rne plaifc,&ün’ay pas enui e Demedouloir, carien’ay-

Q

me piauc,& n n’ay pas enut e De me douloir, car îe n’ay-

ne furie Le feu cru cl pour mes os me ma vie Sinon d’autant, qu’il te plaift de l’a

Ien qu’a grâd tort il te plaift dallumer Dedans L’afpre tourmét ne m’eft point fi ainer.QuM ne

mon cccur,lïegea ta fcigr.eùri e,No d’une amour, alcois d’un rneplaifc,& fin'aypascnui c De me douloir, cane n’ay

ne furi e Le feu cru el pour mesoscôfumer, M . . me ma vie Sinon d’autant,qu’il te plaift de l’ay mer ‘ aiSj