Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/313

Cette page n’a pas encore été corrigée


2 66

ODES.

Ode a Caifandrc."

M ignonne, aïlon voir fi laroft Qui ce matin auoit declofè Sa robe de pourpre, au foletl, point perdu cette vefprée.

Les plis de/a robe pourprée.

Et Jon teint au vojlre pareil .

Las, voies comme en peu d'eftace, Mignonne, elle a de fus la place Las, las, fis beautés laifécheoir!

O vraiment maratre Nature ,

Puis qu'une telle fleur ne dure Que au matin iufqucs au Joir.

Donc fi vous me croies, mignone: Tandis que votre âge fleur onnc En fa plus verte nouueauté: Cueilles, cueille s votre ieunefe. Comme a cette fleur, la vieillefe Fera ternir vôtre beauté.

Annotations fur les 4 Odes precedentes..

Sur l’ode a M.de S. G.

Sourciü.e»fes.)hleuccs en haut. Firrhc.) femme de Deucalion , lefquels par le gecde leurs pierres rc-