Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/310

Cette page n’a pas encore été corrigée


D P. DR RONSARD. l6$

,/f us hors diuins des ijles bienheureufès,

Que Iuppiter referua pour lesfiens.

Lors qu'il changea des Jiecles anciens L'or en argent ,cr l'argent en la rouille D'vn fer meurtrier qui de ftng d’hommes fouille La pauure Europe, Europe que Us dieu*

Ne daignent plue regarder de leurs y eus.

Et que icfui de bon cœur, Joua ta guide, % ->

Lâchant premier aus nauues la bride ,

Et de bon cœur a qui le dis a dieu Pour viure heureus en l'heur d’vn fi beau lieu. FIN.

Ode furies milères des hommes , a Ambroife de la porte Parilîen.

M On dieu que malheureus nous fàmmes.

Mon dieu que de maus en vn tans offencent la race des hommes Semblable aus fucides du print ans, v-/l ■

Qui vertes, dedans larbre croijjènt.

Puis deJfous,l‘ ^/Cutonne fumant, \ .

Seiches, fous larbre n’aparoijfent Qtgun iouet remoqué du vent .

Vraiment l'eficrance ejl méchante,

Touiours méchante elle déçoit.

Et touiours pipant, elle enchante Le pauure fot qui Ija reçoit.

Mais le fage qui ne fe fie