Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/298

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE P. DE RONSARD. 2J* X

Ves rois tr ami Uns fous le danger:

Et cjuc les exécrables meres Prefèntent les fs a leurs peres Sur la table pour les manger.

L'Ire ejui trouble le courage.

Ne diffère p oint de la rage Des vient Curetes forcenés ,

Ni des châtrés de Dindimene ,

Quand en hurlant elle les meine Au fin du Buis époinçonnés.

Vire ejui les hommes manie changeant la raifin en manie J\ie n cju’ vn remors ne fait fintir.

Et pour tout fuit ne nous apporte,

Apres cjuc fin ardeur eïl morte.

Smon vn trille repentir.

Lot! ce monftre,ce monflre d’ire Contre toi me força d’écrire.

Et m'élança tout irrité Quand d' vn versenfielé d’ ïambes le vomijfoi les aigres flambes Ve mon courage dépité.

Pourceau’ a tort on me fit croire QtSenfiaudant le pris de ma gloire T u auois mal parlé de moi,