Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/276

Cette page n’a pas encore été corrigée


le duc de Vandômeu laquelleil (bulbaire , qu’il n‘i ni: chofe au pais de Vandomoh, uinc dcmontrc f‍igue de xeiouiff‍ince. D: mmmaitn, e mon pince.

Jeune Herculin, qui des le ventre saint,
Fus destiné pour le commun service:
Et qui naissant rompis la teste au vice
De ton beau nom dedans les astres peint:

Quand l’age d’homme aura ton coeur atteint,
S’il reste encor quelque trac de malice,
Le monde adonc ploié sous ta police
Le pourra voir totalement estaint.

Encependant croîs enfant, & prospere,
Et sage, apren les haus faits de ton pere,
Et ses vertus, & les honneurs des Rois.

Puis autre Hector tu courras à la guerre,
Autre Jason tu t’en iras conquerre
Non la toison, mais les chams Navarrois.

M V R E T. lame Hmli». )Il dit,que ce prince ef‍i né ou: def— ' faire la trouppe des vices,- côme Hercule ia ‘s fut pre- def‍iiné pour Maire les monf‍lres. Par m ban nom. Par le nom de chñ,que tu porte! : qui t’ef‍l commun aueques le trekhref‍lien Roi ulmu , 8: aueques ton aicul l: Roi de Nauane, tel parrains. T» mmv. Tu iras brufqucment auec vne ardétc af‍l'ef‍lion. Le: dm»: Navayroule Roiaume de Naum‘c iniuf‍lemét vfuxpé par l'Empercur.

Comme on souloit, si plus on ne me blâme
D'estre toujours lentement ocieus,
Je t'en ren grace, heureus trait de ces yeus,