Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/24

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Voeux


Divin troupeau, qui sur les rives moles
Du fleuve Eurote, ou sur le mont natal,
Ou sur le bord du chevalin crystal,
Assis, tenés vos plus saintes écoles :

Si quelque fois aus saus de vos caroles
M’avés receu par un astre fatal,
Plus dur qu’en fer, qu’en cuivre, ou qu’en metal,
Dans vôtre temple engravés ces paroles :

RONSARD, AFIN QUE LE SIECLE A VENIR,
DE PERE EN FILS SE PUISSE SOUVENIR,
D’UNE BEAUTÉ, QUI SAGEMENT AFFOLE,

DE LA MAIN DESTRE APAND A NOTRE AUTEL,
L’HUMBLE DISCOURS DE SON LIVRE IMMORTEL,
SON CŒUR DE L’AUTRE AUS PIÉS DE CETTE IDOLE.


Muret.

Divin troupeau. ) Par ce premier Sonet, le Poète dédie son liureaus Mufes , les priant de le rendre immortel dedie aussi son cœur a la dame. Divin troupeau. Muses. Eurote. Fleuve de Thessalie dédié aus Muses. Sur le mont natal. Olympe, ou Hesiode dit les Muses avoir esté nées. Voi l’Ode a Michel de l’Hospital. Pline dit qu’elles naquirent en Helicon. Du chevalin crystal. De l’eau de la fontaine nommée Pirene, qui naquit d’une pierre frapée du pié par le cheval volant, Pegase. Crystal a la manière des Poëtes est prins pour eau. Le mot, chevalin, est fait pour exprimer le Latin. Caballius. Paroles. Danses. Mot Francois ancien. Idole; Pourtrait de la dame.