Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/231

Cette page n’a pas encore été corrigée


Nom; itiemmi ilf‍im ‘ Amen. Suc h mgiierMef‍lier, aurait; traîne, font mots pria: destif‍ierans. " ' ÿ " . I n t ‘ -

Sainte Gâtine heureuse secretaire
De mes ennuis, qui répons en ton bois,
Ores en haute, ores en basse vois,
Aus lons soupirs que mon cœur ne peut taire.

Loir, qui refrains la course voulontaire
Du plus courant de tes flots Vandomois,
Quand accuser ceste beauté tu m’ois,
De qui toujours je m’affame & m’altere :

Si dextrement l’augure j’ai receu,
Et si mon oeïl ne fut hier deceu
Des dous regars de ma douce Thalie,

Dorenavant poëte me ferés,
Et par la France appellés vous serés
L’un mon laurier, l’autre ma Castalie.


MVRET.

Sain" chine.) S'étant apex-cm ah contenance de à dame,quc les vers,qu‘il anoitfaiu pour l'amour d’elle. lui étaient aggrcablca. il di:,quil fe prenait def‍ia poë- te,8c qu'il veut,que la foret! de Gâtine lui (crue de hu-

rier pour le coronner. 8c que le f‍leuuc du Loir lui {bit-

en lieu de Caf‍iqlie.‘ Dam dm 11:41le entéd fa da- mc.Thalic ef‍l le nom propre d‘vne des Mures. 04114- Iic.Caf‍ialic ef‍i vne fontaine fanée au: Mufe:,qui en au pié du mon: Pamaf‍i'e.