Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/206

Cette page n’a pas encore été corrigée


murssÿluaîanondçiümtdnf‍läm. W4: m P4“ Iatlim‘.) Yn d: ces Vit!!! chantier emm, de la table roüde. ' " ' ' '


Que tout par tout dorenavant se mue:
Soit desormais Amour soulé de pleurs,
Des chesnes durs puissent naitre les fleurs,
Au choc des vens l'eau ne soit plus émue,

Du cœur des rocs le miel degoute & sue,
Soient du printans semblables les couleurs,
L'esté soit froid, l'hyver plein de chaleurs,
De foi la terre en tous endrois soit nue:

Tout soit changé, puis que le nou si fors
Qui m'estraignoit, & que la seule mort
Devoit couper, ma Dame veut deffaire.

Pourquoi d'Amour méprises tu la loi?
Pourquoi fais tu ce qui ne se peut faire?
Pourquoi roms tu si fausement ta foi?

' M V R E T. ' wu’u tout.) lldef‍ir:,qne toute: choùnimp , f‍iblesf‍l contre nature f: faccm; parce que quelqu'un lui a rompu hf‍ln‘. cequ’aqparamt ,‘f‍l eut ef‍lime’ du ï tout impof‍lÏblçJl et! cçminsqne C6 Sopetu’apaufenr 5 en riê a Caif‍ignjlre.&uitùfmü MËBIËJÀPIMI.) _Cc que Vergüe dit ef‍lre impof‍ilblèu' ‘



‘ .Tv mm..-—æn.‘o- v“


Nu- larrymù mdrlü M)!“- ' rilu'p, z g Nertytbgf‍iaf‍innnmrapn,mf‍ionde «plier J, Vue l'entente femblablc a celle de ce Sonec et! dans .

Yergile,en l‘Eglogue huitiêmc. Num- 0' ou: vitrg‘f‍igim lupwf‍ima dure M414 fin-4m 10mm ,Naruf‍io f‍lot“! 11mn. g: cc qui fuir apr6:._

l