Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/12

Cette page n’a pas encore été corrigée


^Extsaît.lu Priuilege.

r - * *î* ••••./.,• * .

" ■* * • j •’ < •

il eff (permis de. par le Roy d là ■ yeuüeMd »

- tics de l a forte libraire en L'uniuerjtté de P et rf rk de faire Impnmcr expoftr ènhenïc

" Pliure intitule' Les Amours de Pierre de

          • »• • » • » *

fem fard Vandomo’^ nouvellement dugmen* tes par [iti;,&jCorhm'eniés par Marc Jîntob*

:nè de MitfXt m . Et font faiÂej.jnhibittcM&>
Àêfencçs àfôus.Imprim eurs,yLibraires /tyitiji

■■■ très de ri' imprimer ou faire imprimer, 'ÿertdre^ r: ‘M diflribuerau Roiaunie , pats J erres &Jêi* gneurjes dudit fèigneur ledit liure des arHoufi \ Uef ferre deRon/ârdfil nêfl décent que la - difte feuuc aura fait Imprimer. Et cejpour le

  • - tètmedtfix ans conjepfttipjt commencerait

• 'loùf qftë ledit hure Jêra paracheué à'impri» mer,' for peine de co# fi (cation des Hures im- primes & U amende* arbitraitè , *Aiïr]i qu'il efl plMaplaincorrtenjfàu priuilegè ' , donné a Pétrit le dixhûiiftptM*. lour de May mil cinq cens cinquante trois.

Parle Confeil

Signé Dec ourlet)