Page:Ronsard - Les Amours, 1553.djvu/118

Cette page n’a pas encore été corrigée


'vw

wp‘. v' v3.

94 usurovns

l M V R E T. A, _

.4 ronfm 90h.) l1 exprime les gracet, 8c les conî _ditîons de fa dame . par comparaîfons prinfes de l'an— cienne Troie. .4 ton frm Parù.)Paris ,aurrement nommé Alexandre f‍is de Priamfutmerueilleufemcnt beau, comme temoignc Homere, Vergile, Ouide, Lu- cian,& autres. «trafœur 9913m.) Achille c'unu- mourcus de Polyxcne f‍ille a Priam , trouua moien de parlementcr anequcs les Troiens , leur promettant de moienncr la paisf‍l faire lcucr le f‍iege des Grecs, f‍i on vouloitla lui donner e’n mariage . L_e que les Troîem fnignircnt lui acorder . Parainf‍i l'e f‍iant en leurfoi, il vint a Troie . la ou il fut rué par Pari: , dansle temple d’Apollon Thymbrean, d'vn coup de f‍lecbe ,laquelle Apollon mef' me gudi droit au talon, parce qu’en tèt- te feulc partie de fon cors il ponuoit ef‍lre endomma- géleres que Troie fut detruite , l'vmbre d'Aclu'lle a- parut au: Grecs,commandaht, ne l’olyxene fur de- coléc f‍irr (on tombeau, àf‍in qu’il a peut epoufcr apte: là mortzce quifut faiLMain elle donna temoignage de fa chaf‍ieté , mel‘me en mourant , prenant foigneufe- ment garde a tomber tellement, que let panier ,que nature ayoqu Cacher , ne fuf‍l'ent aucunement demi:- uertesÆuh'pide,

- H JË i, lvüf‍lu'â'pb'r mm}: wçôvoww a'xn îvyçu’fmç haïr. nglx'lav 8' 3 ugvlr'lar ô'pm-r'e'mîvav 3.1!. Et Ouide, 7m gangue mçfnirpam: f‍ilant n a, Cm miennujfique dmufrrunp cria.

Voi Euripide en la Tragedîe.Heml>a,0uide au tref‍ié- me clos Metamorfofes , 8c Seneque en la Tnâedie nommfe Troas. Jnnf‍im Hd'anin.) Helenin ode Prlam fut excellent profete : d’on en, guinée parle